Installer A/UX, le premier UNIX d’Apple

J’ai déjà parlé d’A/UX, le premier UNIX d’Apple bien avant Mac OS X. J’avais déjà testé A/UX dans un émulateur, et je me suis dit : « Pourquoi pas sur un vrai Mac ? ». Et je l’ai fait, en vert et contre tous (vous allez comprendre).

La première partie de l’article date d’il y a un moment. Je n’ai pas la date exacte (j’ai effacé les logs de WordPress) mais il a plusieurs années.

Comme j’ai un Quadra 900 compatible (68040, 32 Mo de RAM, etc.), j’ai tenté d’installer A/UX 3.0, compatible avec ce modèle. Les versions précédentes d’A/UX demandent des machines plus rares, spécialement la première qui n’a même pas été distribuée sur CD. Le site essentiel pour découvrir A/UX c’est AUX-Penelope. Pour trouver A/UX, je vous conseille Macintosh Garden (mais ne le dites à personne).

De galères en galères

On apprend sur ces erreurs, mais l’installation d’A/UX 3 a été amusante sur ce point.

Premièrement, impossible de démarrer de ma disquettes virtuelle. Jusqu’à ce que je me souvienne que j’avais déjà écrit sur la façon de démarrer des Quadra et de l’effet de la clé (physique) : elle empêche de démarrer sur une disquette quand elle est dans la position de sécurité.

Deuxièmement, mon Quadra a un lecteur DAT interne et pas de lecteur de CD. J’ai d’abord tenté avec un lecteur externe, reconnu par A/UX (avec le système installé par défaut). Mais avec la disquette de démarrage, impossible : le disque n’était pas reconnu. Après avoir débranché le lecteur et branché le tout en interne à la place du DAT, pas de soucis. Pour information, A/UX demande des lecteurs CD-ROM SCSI et n’accepte pas tous les lecteurs. Un modèle Apple un peu ancien (dans mon cas un CD-300i Plus, 2x) devrait suffire pour l’installation depuis un CD-R.

Troisièmement, le disque dur (pas d’origine) a décidé de mourir pendant l’installation. Il faisait des bruits bizarres, mais le formatage l’a achevé. Après pas mal de déboires, j’ai tenté un 2,5 pouces 10 000 tpm (et ça m’a décidé à acheter un adaptateur SCSI vers SATA). Pour rappel, le meilleure rapport qualité/prix en SCSI reste un “vieux” modèle SCA à 10 000 tpm, on en trouve facilement sur eBay et compagnie pour quelques euros, et ils sont vraiment plus performants (et silencieux) que les modèles d’époque. Malheureusement sans succès, (et l’initialisation d’un disque dur de 73 Go prend littéralement des heures). Enfin, j’ai tenté avec un modèle de 4 Go, assez bruyant, avec succès.

Là, c’est quand j’avais laissé en plan ce brouillon, il y a bien trop longtemps.

Retour en 2020

J’ai donc ressorti le même Quadra, un Floppy Emu, un SCSI2SD, un lecteur de CD-ROM. Assez bizarrement, mon lecteur CD 2x Apple (un CD-300i Plus) n’a pas voulu fonctionner et ma carte de capture affiche des images verdâtres. J’ai donc installé un modèle 24x (lui aussi Apple) et c’est passé. Une fois démarré, j’ai eu des erreurs, parce que ça continue : j’avais branché le SCSI2SD sans alimentation (il tire son énergie du bus) mais j’ai eu des erreurs et ça a bousillé la structure de la carte SD. J’ai donc dû recommencer après avoir remis le clone (heureusement fait avant) dessus.

Avec une carte reconstruite et un SCSI2SD alimenté correctement, ça a fonctionné. L’installation d’A/UX demande pas mal de réglages, ce n’est pas un système moderne. Il faut donc une partition pour System 7 (qui va démarrer le Mac), une partition de swap et une partition UNIX. L’installation s’effectue ensuite en deux temps : d’abord System 7, ensuite A/UX. Même avec un lecteur de CD-ROM rapide, l’installation complète prend quand même un peu de temps (le SCSI2SD n’est pas très rapide sur les débits) : environ 26 minutes pour les composants UNIX.

Désolé, pour le vert, la carte de capture a vraiment du mal avec le Quadra.


L’installation de base, il faut passer en custom


On commence par partitionner


16 Mo pour “Mac OS”, 64 Mo de swap, le reste pour A/UX


On installe System 7


Puis les outils UNIX


Ca prend… du temps


C’est fini !

Après ma première installation réussie, j’ai tenté de mettre à jour en A/UX 3.1 avec un CD que j’avais gravé… et ça a planté mon installation. Nickel. J’ai donc recommencé pour les autres captures (oui, je suis têtu).

D’aspect, A/UX ressemble à System 7… mais avec des outils UNIX. On a donc par exemple un shell de commande.

A/UX

Bon, après, il n’y a pas beaucoup de choses à faire, surtout avec un écran vert comme dans mon cas. L’interface graphique ne réagit pas super bien (c’est plus fluide avec un System 7 en natif, c’est évident) mais avoir des outils UNIX, c’est toujours amusant sur une machine de cet âge. Du coup, j’ai testé ce que j’avais sous la main : Prince of Persia. Le jeu fonctionne correctement, mais avec quelques ralentissement, bizarrement il essaye d’accéder au lecteur optique. Mais ça passe. Pour le reste, je n’ai rien de spécial à montrer, le but était surtout d’installer A/UX…

Dans les trucs qui marchent, il y a évidemment l’Ethernet et l’AppleTalk, même s’il faut un adaptateur AAUI pour cette machine. J’en ai profité pour installer Doom II… qui malheureusement ne fonctionne pas.

Prince of Persia


Mais pas de Doom II