Le lecteur de cartes MMC du Ericsson HPM-10

Je parlais récemment du lecteur MP3 HPM-10 de chez Ericsson et je n’avais pas essayé le lecteur de cartes MMC fourni avec. C’est maintenant le cas.

C’est un produit assez ancien, et le lecteur de cartes n’est donc pas en USB. Il n’utilise pas non plus un port série comme certains appareils photo de l’époque, mais une prise parallèle et un connecteur PS/2. Il propose donc quatre prises : du parallèle mâle et femelle (en DB-25) et du PS/2 mâle et femelle. A priori, le PS/2 sert juste à récupérer un peu d’énergie (même si je ne suis pas totalement sûr). Dans les deux cas, on peut donc chaîner un clavier et une imprimante, vu que les PC n’avaient souvent qu’un seul connecteur de chaque.

Le lecteur


La connectique

J’ai sorti une machine sous Windows 98 SE et j’ai installé le tout. C’est un peu laborieux, tant pour les branchements que les pilotes. Une fois les pilotes installés (et après un écran bleu, normal), il faut installer MusicMatch Jukebox. Oui, le même logiciel que celui qu’Apple a livré un temps avec les iPod.

MusicMatch en version Ericsson

Un point intéressant vient de la gestion du lecteur : alors que la norme sous Windows est de montrer le lecteur dans le Poste de travail, même s’il est vide, l’adaptateur MMC cache le lecteur quand il n’y a pas de carte dans le lecteur. Le lecteur logique D:\ n’apparaît qu’à l’insertion de la carte MMC. J’ai testé avec une carte MMC Plus, qui ne passe pas du tout dans le lecteur MP3 : avec le lecteur externe, elle est vue, mais il est impossible d’écrire, effacer ou formater les données.

MMC à gauche, MMC Plus à droite

Question performances, c’est digne de l’époque, donc très lent. En dehors du fait que Windows a mal compté l’espace libre au départ, il faut 2 minutes et 42 secondes pour copier deux MP3 (11,8 Mo au total), soit environ 80 ko/s. Là aussi, le comportement est particulier : Windows n’affiche pas nécessairement un menu de copie, mais l’icône dans la barre des tâches reste rouge pendant la copie et la machine est inutilisable à cause de l’usage du port parallèle. Pour se donner une idée, et même si la carte n’est pas la plus rapide du monde, on atteint 135 ko/s avec un lecteur moderne (oui, l’interface MMC d’origine est lente).

Quand il y a une carte, le lecteur apparaît, et la “LED” en bas devient verte


Quand le lecteur écrit, la “LED” passe en rouge

Enfin, le logiciel rend Windows 98 assez instable. Je ne sais pas si ça vient de l’énergie tirée sur le PS/2, du pilote ou d’autre chose, mais mon PC était beaucoup plus instable que d’habitude.